J'ai été contacté il y a quelques mois par une amie d'enfance pour participer à une sorte de journée portes ouvertes au prestigieux Institut Supérieur d'Architecture de Saint-Luc à Tournai, en Belgique. C'était très innocent au départ, mon rôle ne consistait qu'à dessiner sur une énorme plaque en bois un dessin dans le thème d'Alice au Pays des Merveilles.

Pour réaliser le travail, on m'a offert d'oeuvrer dans le silence d'une ancienne chapelle qui fait partie de l'établissement, où je suis resté 4 heures à quatre pattes sur mon dessin. L'ambiance était solennelle, mystique. J'ai horreur quand Dieu regarde par-dessus mon épaule.

 Vous pouvez admirer l'élaboration d'Alice en plusieurs étapes.

 IMG_1997

IMG_2000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_2001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le travail fini ayant plu aux étudiants, j'ai été recontacté pour venir moi-même le jour J. On m'a proposé un petit stand où j'étais censé faire des portraits des visiteurs tout au long de la journée. J'ai bien évidemment accepté sans savoir où je mettais les pieds.

205721_203180503039593_203099693047674_648749_3274483_n_1_

198209_203142179710092_203099693047674_648385_7337195_n_1_

207771_203179899706320_203099693047674_648724_8161041_n_1_

Je dois admettre que ces petits architectes en herbe n'avaient pas chômé niveau inventivité pour donner l'impression de tomber au fond d'un terrier de lapin. Entrée en forme de serrure géante, labyrinthe tortueux, élèves déguisés en cartes et immense sourire félin avaient été construits à partir de briques et de broc. Il y avait même un coin reculé pour les étudiants pour fumer en douce de la shisha.

" Ah marrant, référence à la chenille !

- Quelle chenille ?"

J'ai pu goûter au narguileh le temps d'une pause, sinon le reste de la journée pour moi s'est résumé à un dessin toutes les 20 minutes. Au début, seuls les organisateurs se risquaient à passer sous mon critérium, mais à la fin de la journée, il y avaient quasiment une fille d'attente, très éprouvant quand c'est la première fois où l'on s'adonne à ce genre d'exercice. Je proposais soit de faire un portrait, soit une caricature, ce qui peut aussi s'avérer impossible quand une sublime demoiselle vous en demande une. Certaines ne semblent pas comprendre qu'elles ont un visage qui pourrait lancer milles bateaux Achéens contre les remparts de Troie, et que je n'ai pas le pouvoir de créer les conditions météo qui pourraient empêcher ça.

199655_203363019688008_203099693047674_649991_5158286_n_1_

C'est mon stand à moi. Les chevalets noirs ont servi à faire une mini-expo de certains de mes dessins.

J'ai eu droits à plusieurs regards étonnés quand j'expliquai aux gens que je ne faisais pas partie de l'établissement, ni dans aucune école d'art. Pour les auditeurs qui nous rejoignent, je suis présentement dans un obscur Master Traduction à Lille intitulé Mélextra ( qui est le meilleur master du monde en toute objectivité ).

206028_203179179706392_203099693047674_648693_4004645_n_1_

( Je suis le type au regard pénétrant près de la Reine de Coeur. Suivez le crayon bleu. )

Bref, à la fin de la journée, j'avais les métacarpes bien endoloris, mais je ne regrette pas cette très bonne expérience, qui m'a permis quelques contacts avec le monde de l'art.

198472_203335629690747_203099693047674_649836_4446285_n_1_

Quant au dessin d'Alice et compagnie, après cette journée plus personne ne le revit...